Si j'avais su...

Si j’avais su… mieux m’entourer

Fondateur d'Oxibox (spécialiste de la protection et de la sauvegarde des données informatiques), François Feugeas conseille aux néo-entrepreneurs de ne pas rester dans leur bulle et de savoir écouter les conseils de chefs d'entreprises plus expérimentés.

Beaucoup de ses clients pensent sûrement qu’Oxileo existe depuis cinq ans. Pourtant, si l’on se fie à ses statuts, cette start-up de dix salariés – renommée Oxibox dans sa forme actuelle – a été créée en 2005. Explication ? L’entreprise a connu une longue période de sommeil entre 2008 et 2014. C’est finalement à cette date que François Feugeas, après avoir gagné sa vie en tant que consultant, a décidé de se focaliser sur sa société, qui a pour ambition de porter la protection et la sauvegarde de données à un nouveau stade via la technologie cloud. « Le fait de passer d’un projet à un autre, sans avoir la possibilité de construire dans la durée un projet pérenne et de travailler à l’amélioration de ce dernier, ne me convenait plus », explique le jeune homme lors d’une rencontre sur un salon professionnel.

Ecouter les conseils de l’écosystème

Avec le recul, François Feugeas peut expliquer le coup d’arrêt vécu par Oxileo en 2008. Il y a la crise bien sûr, mais aussi l’absence d’un réseau suffisamment solide pour faire face aux coups durs. « J’aurais gagné énormément de temps si, du haut de mes 25 ans, j’avais été plus ouvert aux conseils qu’on me prodiguait », avoue-t-il avec honnêteté. « J’aurais dû communiquer davantage aussi bien avec l’écosystème entrepreneurial dans son ensemble qu’avec les conseillers dont c’est le métier, notamment en ce qui concerne l’accès au financement public. »

Gagner du temps et de l’énergie

Désormais relancée, Oxibox est encore aujourd’hui 100% autofinancée, n’a jamais levé le moindre euro ni bénéficié d’aucune aide publique. « Il faut toutefois reconnaître qu’à ce niveau-là, il existe bien plus de structures en 2019 qu’il y a cinq ou dix ans », ajoute François. Il estime que la première étape aurait dû être la recherche d’expériences et de retours d’avis extérieurs. « Non pas de clients potentiels, car bien sûr tout le monde le fait naturellement », précise-t-il sans détour. « Mais j’aurais dû me tourner vers des entrepreneurs qui ont réussi. C’est quelque chose qui nous aurait permis de gagner énormément de temps et de conserver énormément d’énergie. » Qu’à cela ne tienne, Oxibox a su rattraper le temps perdu : aujourd’hui, la société revendique plus de 700 clients et gère la sauvegarde de plus de 1,6 pétaoctets de données chaque jour.

Vous aussi vous avez une histoire d’entrepreneur à raconter ? Contactez la rédaction de Meet Your Success.

Oxibox en bref

Création : 2014

Siège social : Plaisir

Fondateur : François Feugeas

Effectifs : 8

Clients : 700 clients de la TPE à la grande administration