Visage d'entrepreneur

Ma boisson naturelle à énergie positive

Convertir les français au maté, la boisson phare du Rio de la Plata, en Amérique du Sud : c’est le pari plutôt audacieux de deux laborantins, amis depuis l’université et désormais entrepreneurs parisiens. Gros plan sur Gallimaté, la boisson à énergie positive

Déjà réputée pour sa scène artistique underground, Berlin semble également s’imposer comme une ville pionnière pour les nouvelles tendances de consommation. Un constat dressé il y a quelques années par Guillaume Vilain alors qu’il travaillait dans la capitale allemande en tant que chercheur en sciences de l’environnement. “J’ai réalisé que les Berlinois étaient extrêmement soucieux de ce qu’ils mettaient dans leur assiette et leur verre. Là-bas, les boissons au maté étaient déjà très à la mode. Tout le monde en buvait”, se souvient-il. Voilà comment, fin 2016, lui vient l’idée de rentrer en France afin d’y développer un produit peu sucré, qui utilise des plantes et des éléments naturels. Sans connaissance du secteur agroalimentaire, il s’associe alors avec un vieil ami de la fac de sciences, Gonzague Depondt, devenu de son côté enseignant en santé humaine et nutrition. Ensemble, ils planchent sur le concept pendant quelques mois avant que Gallimaté ne voie finalement le jour en avril 2017. Le duo récolte 10 000 euros via la plateforme de financement participatif Ulule “qui serviront à la dernière étape de recherche et développement et à la production”, détaille Guillaume Vilain. La commercialisation intervient en octobre de la même année. A l’époque, les appartements respectifs des deux associés servent autant de lieu de travail que de zone de stockage des bouteilles. Puis, grâce à une seconde levée de fonds de 300 000 euros en mars 2018, Gallimaté se dote de vrais bureaux au cœur de l’est parisien.

Trouver l’alliage parfait

À ce jour, la recette originale Yerba maté & fleur de sureau – la plus concentrée en maté – compte deux petites sœurs : une ginger ale basilic et un tonic à base de géranium et gentiane (notre préféré). Des formules originales, toutes élaborées de manière artisanale, pour ne pas dire amateur, avec une machine “Sodastream” conçue pour les particuliers. “Nous souhaitons réinventer la façon de consommer des boissons gazeuses, en utilisant des plantes ancestrales et en transmettant leurs propriétés sous une nouvelle forme” raconte l’entrepreneur. Le fait d’avoir étudié la chimie à l’université a évidemment aidé le duo dans la mise au point des recettes naturelles, même s’il a beaucoup tâtonné. “Nous avons beaucoup testé, goûté, jeté, relate le fondateur. Faire un tonic fut difficile, car nous voulions ôter l’amertume de base sans recourir au sucre. D’où les fleurs.” Ainsi, cela fait cinq mois que les deux associés travaillent sur un quatrième parfum, sans parvenir à trouver l’assemblage parfait.

150 000 bouteilles déjà vendues

En attendant de se lancer également sur le snacking solide, le binôme espère également boucler prochainement une troisième levée de fonds lors de cette rentrée de septembre 2019. Objectif : un million d’euros. Cette somme leur permettrait d’embaucher notamment un responsable communication et marketing ainsi qu’un commercial expérimenté, dans le but d’étendre la zone de chalandise de ces boissons made in France. “Nos produits sont aujourd’hui disponibles dans une soixantaine de bars et restaurants, ainsi que dans certaines entreprises.” Guillaume Vilain avoue pour l’instant cibler les “quartiers et établissements bobos”, mais avant tout pour “se faire connaître dans un premier temps, avant d’envisager l’arrivée en rayons de grande distribution. Nous sommes en phase de dialogue avec certaines enseignes.” Si la société n’a bouclé qu’un exercice complet, elle approche déjà les 150 000 bouteilles vendues. Pas mal, pour une boisson originaire de latitudes lointaines – le maté est très populaire en Uruguay, en Argentine et au Paraguay. “Sur les premiers mois de 2019, notre CA a augmenté de 300% comparé à 2018”. Une boisson à énergie positive, cela ne fait aucun doute.

Vous aussi vous avez une histoire d’entrepreneur à raconter ? Contactez la rédaction de Meet Your Success.

Gallimaté

Création : 04/2017

Siège social : Paris XI

Fondateur : Guillaume VILAIN et Gonzague DEPONDT

Effectifs : 5

Chiffre d'affaires : 6000 euros/ mois

Domaine : Boissons énergétiques à base de plantes naturelles